Médecine-ALGERIE
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Diphtérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diphtérie

Message  hamzitcho le Sam 17 Avr - 5:35

La diphtérie est une maladie infectieuse contagieuse décrite en 1826 par Pierre Bretonneau due à Corynebacterium diphtheriae ou bacille de Löffler-Klebs découvert par Théodor Klebs en 1883 et isolé par Friedrich Löffler en 1884. La toxine diphtérique fut mise en évidence par Alexandre Yersin et Émile Roux en 1888.

1/Description [modifier]
La diphtérie est une angine qui se caractérise par la formation de fausses membranes à l'entrée des voies respiratoires.
Leur localisation sur le larynx provoque l'asphyxie par l'obstruction du conduit aérien : c'est le croup. De plus, le bacille a la propriété de produire des toxines diphtériques qui ont une affinité pour le myocarde (cœur), ce qui peut être responsable du décès de l'individu par atteinte cardiaque ou trouble du rythme cardiaque s'il y a retard de diagnostic
2/ Épidémiologie [modifier]
La maladie s’observe surtout chez les enfants entre 6 mois et 15 ans. Cette répartition selon l’âge indique une immunisation naturelle, les nourrissons héritant de l’immunité maternelle qui les protège jusqu’à l’âge de 9 mois environ
3/ Histoire [modifier]
La diphtérie était autrefois pandémique. Elle était encore la plus grande cause de mortalité infantile à la fin du XIXe siècle avec des dizaines de milliers de cas chaque année (encore trois mille morts par an en France en 1924).

En 1888, Roux et Yersin, confirmant une conjecture de Friedrich Löffler, démontrent que la maladie n'est pas due directement au bacille identifié, mais à la toxine qu'il produit[1].
Grâce aux travaux de Behring, un médecin allemand qui identifie l'antitoxine, Roux et ses collaborateurs mettent au point une méthode de traitement curatif en 1894 : la sérothérapie qui fera tomber la létalité de 40 % à 2 %. La même année, William Park[2] et Anna Wessels Williams[3] mirent au point un procédé pour produire une toxine 500 fois plus virulente que celle utilisée par les européens : ramenant le coût de la production d'antitoxine à un pour cent de ce qu'il était, ce procédé -encore exploité aujourd'hui- rend possible une vaccination massive [4].

En 1913, Behring propose un vaccin contre la diphtérie : efficace en laboratoire , il s'avère inefficace sur le terrain [5]. C'est Gaston Ramon qui développera le premier vaccin efficace en 1923 grâce à des toxines rendues inactives : l’anatoxine diphtérique apportera une protection efficace ( mais n'a aucun impact sur la circulation de la bactérie elle même). En France, la vaccination antidiphtérique se développera d'abord dans les collectivités d'enfants puis deviendra obligatoire au service militaire en 1931. La loi du 25 juin 1938 ( modifiée 7 septembre 1948 puis le 12 août 1966 ) étendra cette obligation à toute la population Française [6]

Un célèbre cas d'épidémie de diphtérie se déroule en 1925, en Alaska, dans la ville de Nome. N'ayant pas de vaccin, elle demande de l'aide et Anchorage envoie le sérum jusqu'à Nenana, située à plus de 1000 km de Nome, faute de chemin de fer. Plusieurs attelages de chiens de traineaux s'élancent alors pour aller chercher le sérum. Le premier arrivé à Nenana est Gunnar Kassen, dont l'équipe de huskys est dirigée par le chien Balto.

4/Recrudescence ? [modifier]
Selon les Centers for Disease Control and Prevention, au milieu des années 1990, on a observé une forte recrudescence des cas chez les adultes (1ère épidémie à grande échelle dans les pays industrialisés en 30 ans), surtout dans les pays de l'ex URSS, en raison :

de l'absence de revaccination
d'une augmentation de la pauvreté et des inégalités dans certaines régions des nouveaux Etats Indépendants de l’ex-URSS
d'une restauration d'une vaste population mêlant des adultes sensibles et des enfants non immunisés, qui remet en cause ce qui avait été un programme bien établi de vaccination pour les enfants ;
de vastes mouvements de population.
et peut-être (mais ce n'est pas démontré) en raison de mutation dans les souches dominantes circulantes de Corynebacterium diphtheriae
Une réaction coordonnée, appuyée sur un effort - sans précédents - de vaccination des adultes a finalement pu juguler l’épidémie, mais il est à craindre que les effets de la crise de 2008/2009 puissent encore fragiliser d'autres populations face à ce risque
5/ formes dues aux autres Corynebacterium [modifier]
Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
Corynebacterium ulcerans et Corynebacterium pseudotuberculosis sont aussi la cause de certaines formes de diphtérie[8]

6/ Déclaration obligatoire [modifier]
En France, en Belgique et au Canada, cette maladie est sur la liste des Maladies infectieuses à déclaration obligatoire.En 2002, la définition des cas devant être déclarés a été élargie aux souches de Corynebacterium ulcerans toxinogènes[
avatar
hamzitcho
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 29
Localisation : mon pc

Voir le profil de l'utilisateur http://medecine-algerie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum