Médecine-ALGERIE
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



[QCM] Cardiologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[QCM] Cardiologie

Message  hamzitcho le Sam 3 Oct - 16:57

1-Quel est l'élément sémiologique qui permet d'affirmer l'origine cardiaque d'une hépatomégalie ?
1. Œdème des membres inférieurs
2. Ascite
3. Reflux hépatojugulaire
4. Caractère douloureux
5. Circulation collatérale

le texte :
Réponse:3


2-Parmi les germes suivants, lequel est le plus souvent responsable d'endocardites aiguës
A le pneumocoque
B le gonocoque
C le staphylocoque doré
D le streptocoque viridans
E l'entérocoque

le texte :
Réponse : C


3-Parmi les lésions suivantes, laquelle est la plus exposée au risque de greffe bactérienne d'origine dentaire
A rétrécissement mitral
B communication interauriculaire
C anévrisme de l'aorte
D insuffisance aortique
E thrombose veineuse du membre inférieur

le texte :
Réponse : D


4-Devant la découverte d'une masse abdominale sus-ombilicale, l'existence d'un anévrisme de l'aorte sera suspectée devant:
A le caractère douloureux de cette masse
B le caractère battant de cette masse
C le caractère expansif de cette masse
D la perception d'un "thrill"
E l'abolition des pouls fémoraux

le texte :
Réponse : B-C


5-Parmi les germes suivants, lequel est le plus souvent responsable d'endocardites aiguës
A le pneumocoque
B le gonocoque
C le staphylocoque doré
D le streptocoque viridans
E l'entérocoque

le texte :
Réponse : C


6-Parmi les lésions suivantes, laquelle est la plus exposée au risque de greffe bactérienne d'origine dentaire
A rétrécissement mitral
B communication interauriculaire
C anévrisme de l'aorte
D insuffisance aortique
E thrombose veineuse du membre inférieur

le texte :
Réponse : D


7-Devant la découverte d'une masse abdominale sus-ombilicale, l'existence d'un anévrisme de l'aorte sera suspectée devant:
A le caractère douloureux de cette masse
B le caractère battant de cette masse
C le caractère expansif de cette masse
D la perception d'un "thrill"
E l'abolition des pouls fémoraux

le texte :
Réponse : B-C


8-On doit craindre une thrombose de l'oreillette gauche lorsque existe(nt): (CM)
A une fibrillation auriculaire
B des lésions sous-valvulaires importantes
C une hypertension artérielle pulmonaire
D des antécédents d'embolie pulmonaire
E des antécédents d'embolie artérielle

le texte :
Réponse : A-E


9-L'examen le plus fiable pour juger de l'importance des lésions sous-valvulaires est: (CS)
A l'auscultation du cœur
B l'électrocardiogramme
C l'évaluation hémodynamique
D l'échocardiogramme
E l'angiographie ventriculaire gauche

le texte :
Réponse : D


10-Parmi les propositions concernant l'infarctus du myocarde chez la personne âgée, laquelle est fausse ?
1- l'infarctus du myocarde est souvent asymptomatique
2- la défaillance cardiaque est une complication fréquente
3- la douleur thoracique est la manifestation la plus fréquente
4- des nausées et vomissements peuvent être l'expression d'un infarctus du myocarde
5- une syncope peut révéler un infarctus du myocarde

le texte :
Réponse : 3


11-Parmi les marqueurs biologiques suivants, lesquels sont spécifiques d'infarctus myocardique aigu (entre la 6ème et la 11ème heure) ?
1- CPK
2- CPK-mb
3- Troponine
4- Myoglobine
5- LDH

le texte :
Réponse : 2-3


12-Au cours de l'infarctus du myocarde, le syndrome vagal :
1- s'accompagne d'une tachycardie sinusale
2- est plus fréquent en cas d'infarctus inférieur
3- comporte une bradycardie importante
4- s'accompagne d'une hypotension artérielle
5- est amélioré par l'atropine

le texte :
Réponse : 2-3-4-5


13-En cas de douleur thoraciques avec suspicion d'infarctus du myocarde on dose certaines protéines plasmatiques pour différentes raisons :
1- la myoglobine car c'est le marqueur le plus précoce de la nécrose
2- la myoglobine car c'est un marqueur spécifique de la nécrose myocardique
3- la troponine I car c'est le marqueur le plus spécifique de la nécrose myocardique
4- la CPKMB - masse car c'est l'iso enzyme le plus spécifique des créatines kinases
5- la troponine car c'est le marqueur le plus précocement élevé

le texte :
Réponse : 1-3-4


14-Parmi les propositions suivantes, lesquelles constituent des contre-indications absolues à la prescription de -bloquants après un infarctus du myocarde ?
1- diabète de type II insulino-requérant
2- asthme traité par corticothérapie au long cours
3- un bloc de branche droit isolé à l'ECG
4- artériopathie oblitérant des membres inférieurs stade II
5- bradycardie sinusale de repos à 40 par minute à l'état basal

le texte :
Réponse : 2-5


15-L'apparition d'un souffle systolique à la 48ème heure d'évolution d'un infarctus postéro-inférieur aigu doit faire évoquer :
1- un obstacle éjectionnel ventriculaire gauche
2- une insuffisance tricuspidienne aiguë
3- une insuffisance mitrale aiguë par rupture de pilier
4- une communication inter-auriculaire
5- une communication inter-ventriculaire

le texte :
Réponse : 3


16-Les caractères du frottement péricardique sont les suivants, sauf un. Lequel ?
1- superficiel mésocardiaque
2- protosystolique et télédiastolique
3- crissement de cuir neuf
4- doux froissement de la soie
5- persiste en apnée

le texte :
Réponse : 2


17-Concernant la douleur de péricardite aiguë, toutes les propositions suivantes sont justes, sauf une. Laquelle ?
1- la douleur s'accentue volontiers lors des mouvements respiratoires
2- la douleur peut s'accompagner de troubles du rythme supra-ventriculaires
3- l'ECG peut montrer des troubles diffus de la repolarisation
4- la douleur peut s'accompagner d'un frottement péricardique disparaissant en apnée
5- le traitement de 1ère intention est une prescription d'Aspégic*

le texte :
Réponse : 4


18-Les signes électrocardiographiques de la péricardite aiguë comprennent :
1- un sous décalage de PQ et un sus décalage de ST
2- une normalisation de PQ et aplatissement de T
3- une onde Q transitoire en précordiales
4- une inversion de T
5- un allongement de l'espace PR

le texte :
Réponse : 1-2-4


19-Parmi les signes suivants, lesquels sont très évocateurs du syndrome de tamponnade cardiaque :
1- turgescence des veines jugulaires
2- silhouette cardiaque peu mobile en scopie
3- signes d'œdème aigu pulmonaire
4- diminution inspiratoire de la pression artérielle systolique
5- pouls paradoxal

le texte :
Réponse : 1-2-4-5


20-Toutes les affirmations suivantes concernant la péricardite aiguë bénigne ('virale') sont vraies sauf une. Laquelle ?
1- la douleur est habituellement vive
2- le frottement péricardique est souvent fugace
3- le décollement péricardique à l'échocardiogramme, signant la présence d'un épanchement, est constant
4- l'évolution vers la constriction péricardique est très rare
5- le traitement repose sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou l'aspirine

le texte :
Réponse : 3


21-Parmi les signes cliniques suivants, lesquels sont typiques du tableau de tamponnade péricardique ?
1- tachycardie
2- dyspnée majorée par la position assise
3- tension artérielle effondrée ou pincée
4- turgescence des jugulaires
5- pouls paradoxal

le texte :
Réponse : 1-3-4-5


22-Devant un état de choc cardiogénique par suspicion de tamponnade péricardique, quels sont les gestes à faire en priorité ?
1- demander une numération formule sanguine
2- mettre en place une pression veineuse centrale ou mieux un cathéter de swann ganz
3- faire un drainage péricardique de 'sauvetage'
4- réaliser une échographie pour confirmer la tamponnade
5- réaliser une expansion volémique

le texte :
Réponse : 3-4-5


23-L'angine de poitrine doit faire évoquer un spasme en cas de :
1- survenue au cours de l'effort
2- survenue au décours immédiat de l'effort
3- survenue exclusivement nocturne
4- répétition des crises à horaires fixes
5- inefficacité de la TNT

le texte :
Réponse : 2-3-4


24-Quelles propositions concernant l'angor spastique (ou angor de Printzmetal) sont exactes?
1- il s'accompagne volontiers de troubles du rythme ventriculaire
2- il est compatible avec une capacité d'effort normale
3- il survient le plus souvent en l'absence de sténose coronaire significative
4- il se manifeste sur l'ECG percritique par un sous-décalage majeur de ST
5- il survient spontanément sans facteurs déclenchant

le texte :
Réponse : 1-2-3-5


25-Parmi les signes cliniques suivants, lequel (lesquels) doit (doivent) faire évoquer une thrombose veineuse profonde d'un membre inférieur
A une augmentation de la chaleur locale
B une abolition du pouls
C un œdème unilatéral du mollet
D une diminution de la sensibilité superficielle
E une dilatation veineuse superficielle

le texte :
Réponse : A-C-E

__________________
avatar
hamzitcho
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 29
Localisation : mon pc

Voir le profil de l'utilisateur http://medecine-algerie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum